CONSEILS POUR PRENDRE LE TRANSSIBÉRIEN

3034799394_d9c9b584a6_b

Voyager en Transsibérien est une réelle aventure en soi. De Moscou avec Vladivostoksur plus de 9 288 km, parmi plus de 990 gares le tout en une semaine! C’est un sacré périple. C’est un voyage que je prévois de faire dans un futur pas si lointain. La plupart des régions traversées sont désertes, mis à part la population concentrée le long du tracé du train. Il faut bien faire attention quand on choisit son train, tous ne vont pas au terminus, et beaucoup ne font que des tronçons de voie. Selon les villes de départ et de destination des trains, ils n’ont pas les mêmes noms. Il faut bien choisir le « Rossyia » car c’est le seul qui va jusqu’à Vladivostock. D’autant plus qu’il ne s’arrête que dans les 50 principales gares.

5000438899_d19b038697_b

CHOISIR SA CLASSE

  • La 1re classe comporte 2 couchettes par compartiment.
  • La seconde classe comporte 4 couchettes par compartiment.
  • La 3e classe comporte 4 couches par compartiment mais ouvert au couloir.

Petit conseil, pour être tranquille il vaut mieux choisir une place au milieu de wagon, et de préférence en hauteur. Vous éviterez ainsi tous les passages incessants, les odeurs des toilettes de chaque côté du wagon, et les ouvertures fermetures de portes. Aussi en journée, vous pourrez monter vous reposer sans avoir à déranger toutes les personnes assises sur votre lit.

Les plus routards d’entre nous, préféreront la 3e classe dans laquelle vous serez au plus près des locaux. A mon sens, c’est là que réside le vrai voyage. L’ambiance y est très spéciale. Quelques voyageurs m’ont raconté leur périple, et tous me rapportent la même chose. Après l’excitation du 1er jour, la tension redescend. C’est alors que l’on apprend à s’ennuyer, quelques mots de russe, à jouer aux cartes… Ce qui semble être le plus troublant est le changement progressif de fuseaux horaires. En une semaine, de Moscou avec Vladivostok, 5 à 6 heures de décalage horaire se font ressentir.

4837368927_26113c0ef5_b

Pour plus de facilité, en 1re et seconde classe votre billet peut comprendre la restauration. Mais ne vous inquiétez pas, à chaque arrêt dans une gare, nombre de petits marchands sauront rassasier votre faim pour un prix raisonnable. Mais pensez avant de partir de Moscou à faire le plein au supermarché, surtout de pates lyophilisées car de l’eau chaude est distribuée à bord du train.

3655950698_993512d118_b

OÙ ACHETER SON BILLET DE TRANSSIBÉRIEN ?

Pour commander un billet, il est possible de passer par de nombreuses agences en France qui revendent des billets de 2 à 3 fois le prix normal. Le mieux, est d’aller directement à Moscou acheter votre billet à l’agence centrale des chemins de fer, dont l’adresse se trouve dans tous les bons guides touristiques. Le billet vous coûtera alors environ 45 € en 3e classe, 250 € environ pour une 2e classe. Le principal problème est qu’ils ne parlent pas du tout anglais. Le mieux est d’avoir un papier sur lequel sont inscrits les billets que vous désirez acheter. On est, ou on n’est pas routard. Sur place, vous pouvez aussi demander à une agence touristique de vous prendre des billets. Les agences russes ne prennent pas beaucoup de commissions et parlent l’anglais. Certains utilisent aussi l’agence allemande des chemins de fer, la Deutsche Bahn, car cela permet de réserver des trains russes. La Deutsche Bahn à un bureau à Paris, 47 avenues de l’opéra, 75 002 Paris.

5001027544_6ed12b6a46_b

Alors, vous partez quand ?

Comments are closed.