Découvrir la culture d’un pays à travers ses jeux

jeu carte du monde

Au cours de mes voyages, j’ai souvent assisté à des parties de cartes endiablées entre locaux, dans des trains ou à la terrasse de cafés ou de salons. Bien souvent, quand je m’y penchais, je n’arrivais pas à en comprendre ni les règles, ni le but, et je repartais souvent déçu et avec le sentiment d’avoir raté quelque chose, car les jeux font partie du patrimoine d’un pays ou d’un peuple, et je m’en voulais de ne pas les avoir compris. Je ne connaissais même pas le nom du jeu, et me retrouvait donc ainsi dans l’impossibilité d’en savoir davantage.

Une carte interactive et détaillée

Mais aujourd’hui, j’ai découvert cette mappemonde qui recense un grand nombre de jeux spécifiques à un pays à travers le monde, et elle me paraît très intéressante. Et elle ne concerne pas uniquement des jeux de cartes, mais aussi des jeux d’adresse ou de réflexion. Si vous êtes en voyage ou que vous vous apprêtez à partir, je vous conseille de checker cette carte pour voir si un de ces jeux particuliers se trouve dans la région où vous allez. Et cette carte ne fait pas que lister les jeux, elle en explique également l’origine et les règles. Elle vous plonge donc dans l’histoire du pays, car ces jeux, bien souvent ancestraux, en disent souvent plus sur un peuple que bien des visites de musée.

Du Vietnam au Nigéria

Un exemple, si vous avez prévu de vous rendre en Asie du Sud-Est, vous avez toutes les chances d’assister à une partie de Bai Choi au Viêtnam, et je peux vous assurer que vous n’y comprendrez rien la première fois que vous y participerez tant ce jeu traditionnel est singulier.

Comme la mappemonde nous l’explique, le Bai Choi est à la fois un jeu et un art, car il s’accompagne de chansons et de musique. Il a été créé il y a plus de 400 ans, et fait même aujourd’hui partie du programme scolaire des jeunes vietnamiens, avant peut-être d’être reconnu par l’UNESCO comme « patrimoine immatériel de l’humanité ». Autrement dit, c’est bien plus qu’un jeu, et son déroulement pourrait laisser perplexe un œil novice.

En gros, un meneur doit chanter une chanson face à un groupe de joueurs possédant des illustrations d’hommes, d’animaux ou d’objets dans la main. Quand un de ces items est évoqué dans la chanson, le joueur fait sonner sa cloche et gagne un point. Le premier à trois points gagne. Vous voyez donc qu’il est difficile de suivre le jeu si vous ne parlez pas vietnamien, mais il y a souvent de nombreux traducteurs autour de ces parties, qui s’apparentent bien souvent à des fêtes, pour aider les touristes à mieux comprendre.

Une bonne aide pour s’intégrer

Ce qui me plaît aussi dans cette carte, c’est la simplicité des explications qui permettent d’appréhender rapidement les bases du jeu, même si rien ne remplacera jamais la pratique pour en saisir toutes les subtilités.

Dommage que l’Amérique du Sud ne soit pas représentée pour le moment, mais j’espère que les concepteurs de la carte ajouteront bientôt des jeux de là-bas. Sinon, cette carte représente pour moi une belle aubaine car j’ai toujours été un passionné de jeu, et marier cette passion avec le voyage me paraît de plus agréable.

D’autant plus qu’il me semble qu’il n’existe pas de meilleur moyen pour se fondre parmi les locaux et en découvrir un maximum sur eux. Nul doute qu’un Nigérian sera plus à-même de parler avec vous si vous participez à une partie d’Awalé en sa compagnie, que si vous essayez de lui apprendre la belote, car je crois sincèrement qu’un jeu va de pair avec son environnement, et que l’on ne joue pas n’importe quoi, n’importe où.

Bonne visite.

Comments are closed.