En Espagne, le Flamenco est une danse incontournable

flamenco

Les touristes et les habitants ne peuvent pas passer à côté du Flamenco, il s’agit d’une activité essentielle de ce pays. Elle repose sur une expression artistique qui harmonise parfaitement le chant et la danse.

Le Flamenco est une expression du corps

Lorsque l’on évoque l’Espagne, il est difficile, voire impossible de ne pas penser au Flamenco. Contrairement aux idées reçues, ce registre est beaucoup plus complexe, car il repose tout de même sur une soixantaine de familles de chants. Ces dernières ont la particularité de représenter la base de cette danse qui véhicule une multitude d’émotions. Inutile de parler, l’expression du corps et du visage suffit pour transmettre un message au public ébahi par ces danses endiablées. Elles sont rythmées par les claquements de talons que l’on nomme Taconeos. Cet ensemble offre un spectacle digne où les gestes sont renforcés par la musique.

Des guitares à six cordes poussées à l’extrême

En effet, ce registre s’exprime aussi à travers les diverses sonorités émises par les cordes de guitares conçues pour le Flamenco. Impossible d’opter pour une référence classique, car elle n’aurait pas la capacité de suivre le rythme et surtout l’intensité. Les instruments de musique ont la particularité d’être poussés à leur extrême. Les musiciens sont exigeants, mais ils malmènent les cordes qui sont souvent changées. Cela est toutefois nécessaire afin de retransmettre ce dynamisme. Il est apporté par des guitares à six cordes qui sont désormais accompagnées par plusieurs instruments comme les castagnettes, le cajon ou encore les palmas.

Les cafés de Sévilles sont à découvrir

Pour savourer l’essence du Flamenco, il suffit d’écouter Paco de Lucia, Ramon Montoya ou Manolo de Huelva. Ces grands artistes ont rythmé l’histoire de cette danse au fil des années, ils sont largement renommés en Espagne. Depuis le 16 Novembre 2010, cette pratique a tout de même l’honneur d’être répertoriée dans la liste des biens culturels immatériels de l’UNESCO. Cela montre qu’il s’agit d’une véritable institution dans ce pays et les plus jeunes pratiquent également. Dès qu’ils savent marcher, les enfants sont invités à se familiariser avec ces sonorités très atypiques.

Pour découvrir les origines, il faut remonter au 17e siècle, les premiers ouvrages mentionnent des danses sublimées par un accompagnement musical. Ce sont des témoignages qui racontent cette histoire, il est donc nécessaire de voyager à travers les écrits pour faire sa connaissance. Si vous avez l’intention de vous rendre en Espagne, faites un petit arrêt dans les cafés cantantes de Séville, ils méritent largement un détour.

Comments are closed.