Les Baléares : entre fête, détente et découverte culturelle.

Village de Minorque

Si l’archipel des Baléares accueille chaque année des milliers de vacanciers venus profiter des charmes de la Méditerranée, ce n’est pas seulement pour son climat favorable et ses stations balnéaires bondées. Car, au-delà de ces côtes parfois bétonnées, et de ces nuits festives, voire excentriques et agitées, Majorque, Minorque, Ibiza ou encore Formentera ont parfaitement su préserver, chacune à leur façon, les traditions et le charme authentique qui les composent.

À quelques centaines de kilomètres au large des côtes espagnoles, elles constituent donc une destination vacances de choix pour tous les amateurs de farniente, nature et culture, entre petites criques paradisiaques, côtes joliment découpées, et villages de montagne pittoresques et isolés.

Majorque, entre charmes naturels et tourisme de masse.

Si l’on s’arrête au littoral bétonné qui recouvre les baies de Palma, la capitale, de Pollença ou d’Alcúdia, Majorque peut avoir, de prime abord, des allures d’île insipide, envahie par le tourisme de masse comme tant d’autres en Méditerranée. Mais le plus grand territoire de l’archipel a énormément à offrir aux amateurs de découvertes historiques, culturelles et naturelles.

Les plages d'Ibiza

 

Loin des sentiers battus, Majorque dévoile des charmes insoupçonnés et des paysages sauvages de toute beauté, en témoignent ses côtes découpées, faites de falaises abruptes et de petites criques désertes, ses collines verdoyantes parsemées d’oliviers et de petits villages pittoresques, à l’image de Sóller, Valldemossa ou Fornalutx, mais aussi les nombreuses richesses architecturales de Palma de Mallorque, la première ville de l’archipel.

Son imposante cathédrale gothique, La Seu, et son splendide palais royal mauresque de l’Almudaina dominent l’ensemble de la vieille ville.

Minorque, l’île sauvage et authentique.

Plus sauvage, tranquille et naturelle, la jolie Minorque offre un contraste surprenant avec sa voisine majorquine ; encore préservée du tourisme de masse, l’île propose des paysages magnifiques, et presque intacts, lesquels se sont forgés au fil des siècles avec les vents capricieux de la tramontane, à l’image des immenses étendues rouges et ocre et des reliefs accidentés du Parc Naturel de S’Albufeira d’Es Grau, dominé par l’emblématique Phare de Favàrix, dans la partie nord ; ou encore, des criques paradisiaques aux eaux turquoise du littoral sud de l’île.

Les amateurs d’histoire et de culture y trouveront également leur compte : Minorque regorge en effet de sites préhistoriques remarquablement préservés, et de villes d’une impressionnante richesse architecturale, comme les incontournables Maó et Ciutadella.

Ibiza-Formentera, entre agitation nocturne et ambiance bohème.

Difficile de réduire Ibiza à sa vie nocturne agitée, ses fêtes déjantées et son littoral bétonné. Certes, si l’île accueille chaque année des milliers de fêtards et jet-setters venus d’Europe et du monde entier, elle reste surtout un territoire plein de charme, de traditions, et d’authenticité, marqué par plus de 2600 ans d’histoire. Romains, Almoravides, Carthaginois ou encore Byzantins s’y sont ici succédés au fil des siècles.

Pour peu que l’on s’éloigne de l’agitation de la capitale Ibiza, et de Sant Antoni de Portmany, on trouve des paysages somptueux de mer et de montagne, à l’image du petit village pittoresque de Santa Gertrudis de Fruitera, ou encore de la magnifique Cala Salada, délicieusement bercée par les eaux cristallines de la Méditerranée, mais aussi une ambiance hippie qui ravira les vacanciers en quête de détente et de bien-être.

Á quelques kilomètres au sud d’Ibiza, la discrète Formentera est en train de devenir un lieu de passage incontournable ; rendez-vous des artistes de tous horizons, elle offre, entre deux criques de sable blanc, un visage tranquille et serein, loin, bien loin, du tumulte ibizien ou majorquin. Une vraie bouffée d’air frais au cœur des Baléares !

Comments are closed.