L’Islande, une terre sauvage à 3h de la France !

islande

Située dans l’océan Atlantique Nord, entre la Norvège et le Groeland, l’Islande se trouver à seulement 3h de vol depuis la France. On a donc du mal à croire que ce soit une terre sauvage abritant des richesses naturelles innombrables et des paysages à couper le souffle. Vous prévoyez de faire bientôt un voyage en Islande ? Ce guide vous donne un aperçu de la nature sauvage qui vous y attend. C’est parti.

Landmannalaugar : une extraordinaire zone inhabitée

La région de Landmannalaugar est incontournable pour visiter absolument un site naturel sauvage en Islande. C’est donc tout à fait normal de le retrouver sur la plupart des circuits proposés par les voyagistes spécialisés comme Islande Explora. Il n’y a pas de route goudronnée qui y mène, mais l’accès relativement difficile n’est rien face à la beauté du site.

Landmannalaugar dégage d’impressionnantes couleurs provenant du souffre, de la lave et des rivières qui s’y trouvent. Comme de nombreux sites volcaniques islandais, celui-ci abrite une piscine naturelle d’eau chaude. On pourra donc y faire de magnifiques photos et vivre l’expérience d’une baignade exceptionnelle, surtout en hiver.

Blue Lagoon : une station thermale exceptionnelle

Blue Lagoon (Lagon Bleu en français), est une station thermale de renom. Elle figure aussi sur la plupart des circuits naturels islandais parce que la nature a littéralement gâté cet endroit. Étant une station thermale, vous vous doutez bien que le bain d’eau chaude y est possible. C’est d’ailleurs la principale activité proposée aux touristes qui visitent le site.

Blue Lagoon se trouve au cœur d’un champ de lave et de sources d’eau de couleur bleue turquoise. Le secret de sa particularité n’est autre que le mélange d’eau douce et d’eau salée.

Peu de gens le savent, mais le lac est en réalité artificiel. Il a été créé dans les années 1970. Il est continuellement alimenté par une eau géothermique qui provient de la centrale géothermique de Svartsengi.

Le Cercle d’or : un trio incontournable de sites naturels grandioses

Comment parler d’Islande, la terre sauvage, sans faire allusion au Cercle d’or ? Cette appellation regroupe trois sites naturels uniques : Geysir, Thingvellir et Gullfoss. Le premier est un site géothermique duquel a d’ailleurs été tiré le mot geyser. Différentes curiosités géothermiques s’y trouvent, à commencer par des geysers, des mares qui bouillonnent, des sources chaudes, etc. Et comme le sol y est très fertile, Geysir abrite une nature très verdoyante. Pour les geysers, tenez-vous prêt avec votre appareil photo parce que le jaillissement de l’eau chaude qui peut atteindre plusieurs mètres de hauteur, ne dure que quelques secondes.

Montagne-Kirkjufell-en-Islande

Thingvellir, le second site du Cercle d’or est un immense parc national abritant à la fois des richesses naturelles et historiques. En effet, en plus de présenter une nature belle et sauvage (champ de lave, lac de Thingvallavtn, faille de l’Almannagia, etc.), Thingvellir est célèbre pour avoir été le siège du premier parlement au monde. C’est en tout cas un lieu de rêve pour les petites balades et les grandes randonnées.

Les chutes d’eau de Gullfoss constituent le dernier site à voir dans le Cercle d’Or. Également appelées Chutes d’or, ces deux chutes d’eau qui se succèdent et qui sont hautes de 32m se trouvent sur la rivière Hvita. C’est un autre incontournable pour tout voyage en Islande digne de ce nom.

L’Islande est une destination de rêve si vous voulez séjourner au cœur d’une nature sauvage sans forcément aller à l’autre bout du monde. Terre de feu et de glace, cette île de l’Atlantique Nord abrite de nombreux sites naturels époustouflants. Bref, l’Islande est idéale pour les séjours randonnées.

 

Comments are closed.