RECHAUD ESSENCE, LE NOVA + D’OPTIMUS

optimus-nova

Voilà un réchaud ou plutôt un réacteur de camping ! Le nova + de Optimus est la limousine des réchauds multicombustibles. Il faut un petit temps pour apprendre à bien maîtriser la bête, et après on peut mettre son tablier de grand chef. Le plus étonnant dans ce réchaud est la puissance de feu, en moins de 3 minutes avec la grande casserole de Optimus Terra, l’eau bout à gros bouillons.

La puissance de nominale est de 2580 watt pour une autonomie de 2h30 pour 450 ml de combustible. Un poids assez léger pour la bête, 430 gr.

L’avantage incontestable du multicombustible est de permettre les essences blanches, kérosène, diesels, pétroles, de lampes. Pas besoin de chercher un magasin de bouteilles de gaz de camping, hop, une station essence et c’est réglé. Le système fonctionne en transformant le combustible liquide en gaz afin qu’il soit intégralement brûlé. Si le débit est mal réglé, une odeur d’essence persiste. Mais normalement, à part au démarrage, il n’y a pas d’odeur d’essence. La transformation du liquide en gaz se fait en passant par le brûleur chaud qui fait évaporer l’essence.

L’appareil est donc composé d’un brûleur, d’un câble d’alimentation qui est aussi par rotation le réglage de la puissance du gaz. Un bouchon qui fait office de système de sécurité de la bouteille avec la vanne d’arrêt et la pompe, et dernier élément, la bouteille, généralement vendue séparément.

Le système fonctionne en mettant à l’aide de la pompe l’essence sous pression dans la bouteille. En ouvrant la vanne, l’essence arrive dans le brûleur. Il faut juste ouvrir légèrement pour imbiber le kevlar du brûleur  et fermer la vanne. Il faut ensuite allumer le kevlar pour préchauffer le brûleur. Ensuite, en ouvrant la vanne, le brûleur se met à fonctionner normalement. Ensuite, on règle le feu en tournant la Powerline d’Optimus. Bref, assez simple, mais on doit quand même  l’utiliser trois à quatre fois pour pouvoir convenablement s’en servir.

Les grandes difficultés du réchaud à l’usage sont les dépôts de calamine dans la buse du brûleur et les petites particules en suspension dans l’essence. Heureusement, Optimus a inventé le système intégré Magic auto nettoyant. Une aiguille est mobile dans la buse afin de la nettoyer. Elle s’active en agitant sous le brûleur un aimant fourni. Très ingénieux et très pratique. Et peut même être utilisé quand le réchaud fonctionne. Même si parfois, il faut quand même tout démonter pour bien nettoyer. Toujours avec un le même outil fourni avec le brûleur.

L’autre souci, est les petites poussières dans l’essence. Un filtre est placé au bout du tube dans la bouteille. Mais il filtre tellement finement, qu’il se bouche à usage normal au bout de 40 usages. Heureusement, des filtres de remplacement sont donnés.

Pour éteindre le réchaud, il ne faut pas éteindre la bouteille mais simplement retourner la bouteille. Le tube intérieur de la bouteille se retrouve alors en partie haute dans l’air. Le brûleur s’éteint rapidement et la pression de la bouteille redescend. Il faut ensuite simplement tout éteindre.

Le réchaud Nova + Optimus a donc comme atouts principaux :

  • Le brûleur soit un peu protégé des vents.
  • La connectique des tubes est rapide et sans outils.
  • Il se replie en une petite boule une fois rangé.
  • Le brûleur auto nettoyant avec l’aiguille aimantée.

Points négatifs :

  • Une poussière de trop et nous voilà à tout démonter. Mais ça, c’est propre à tous les réchauds multicombustibles.
  • A l’usage, au démarrage ou à l’arrêt, on a quand même tendance à sentir un peu le combustible.

 

Bref un achat dont je suis entièrement satisfait.

Comments are closed.